bandeau.jpg

FRAT 13 VARACIEU 18

L’entame de match fut plutôt réussie. Faite d’un jeu dynamique et volontaire, elle ne fut cependant pas suffisamment rentable au score. Six points de pénalité de R MONNOT. Alors que suite à une belle attaque, la FRAT pouvait faire l’écart, un retour intérieur intempestif coûtait un essai. L’instant d’après, c’est VARACIEU qui trouait la défense et marquait, sur sa seule incursion dans le camp Moirannais. 7 à 6. La FRAT réagissait alors avec peut-être un peu trop de générosité, et y laissait beaucoup de force. Toutefois, et malgré un carton jaune, suite à une pénal-touche, Jeff LEBO N concluait un beau mouvement entre les perches.13 à 7 à la mi-temps.
Que c’est-il passé en seconde période ? Peu à peu, la FRAT en était réduit à une défense toujours plus tendue. L’agacement allait alors prendre le dessus, et VARACIEU s’employait à brouiller les cartes. Vers la soixantième minute, les Tangos et Noir débordaient la défense de Moirans et marquait un nouvel essai, non transformé. 13/12. La fin du match fut de plus en plus laborieuse pour la FRAT qui encaissait deux pénalités. 13 à 18, VARACIEU avait fait le « break ».
Petite consolation, la FRAT gardait le point de bonus défensif ce qui n’était pas gagné !
Quelles conclusions tirer de ce match du jour ? A laisser trop d’énergie dans des actions stériles on s’expose à une défaillance physique et tactique, surtout face à une bonne équipe. Une meilleure gestion du temps dans l’effort devrait résoudre l’équation. Déjà face à BRIANCON, la FRAT avait eu ce problème. Mêmes causes, mêmes effets et résultats identiques ! Encore un fois les gars n’ont pas démérité ; c’est d’autant plus rageant. Même si le compteur de défaites augmente, il n’y a pas le feu au lac ! A condition que tout le monde revienne à l’entraînement,  écoute les coachs pour progresser et  mette en place les schémas de jeu définis. La saison est encore longue, et des victoires viendront à nouveau….
Samedi prochain, matinée DIOTS au stade à partir de 10H00, puis matchs des cadets et juniors de FURE et MORGES. Tous les séniors y sont conviés, car c’est aussi dans ces moments de convivialité qu’un groupe se soude, malgré l’adversité.

Infos du Top 14












Nos Partenaires